UTILISATION D’UN PONT MAKE-A-BRIDGE® DE MAADI GROUP DANS UNE ÉTUDE SUR LA CAPACITÉ PORTANTE

Le 18 juin 2013 – MONTRÉAL, CANADA – Le pont piétonnier en aluminium Make-A-Bridgemc de la firme d’ingénierie MAADI Group sera utilisé dans le cadre d’une étude menée par les professeurs Scott Walbridge et Sriram Narasimhan avec leur équipe d’étudiants de cycles supérieurs du laboratoire des structures du département de génie civil et de l’environnement de l’Université de Waterloo, en Ontario, Canada. Le pont modulaire Make-A-Bridgemc a été choisi pour des essais exhaustifs et une analyse approfondie sur le terrain qui portent sur la résistance à la fatigue et la capacité portante de la structure. Les essais examineront les effets de la fatigue et de charges sur les principaux joints et mesureront les réactions du pont aux accélérations.

Dans le cadre de l’étude, qui s’intitule Assessing and Improving the Vibration and Fatigue Performance of Aluminum Pedestrian Bridges, des essais sur un pont piétonnier en aluminium sur le terrain et sur un spécimen de pont en vraie grandeur dans le laboratoire seront menés. Ces essais serviront à valider des modèles de ponts piétonniers en aluminium aux éléments finis et des modèles biomécaniques simulant des charges de piétons. Les données réunies lors des essais seront utilisées pour analyser les effets des vibrations et la réaction à la fatigue de passerelles en aluminium soumis à la charge de piétons ou de foules. Elles serviront également à l’élaboration de directives d’amortissement des vibrations pour ces types de structures.

Les essais sur le spécimen de pont en vraie grandeur recourront à des cellules de charges à trois axes sur les quatre appuis du pont. Des jauges extensométriques seront utilisées aux endroits clés pour mesurer les contraintes et des accéléromètres serviront à calculer la réaction du pont aux accélérations. Des essais de fatigue supplémentaires seront menés sur des joints individuels avec les différentes charges auxquels les ponts sont habituellement soumis. Les contraintes sur des points névralgiques des nœuds tripodes coulés et boulonnés seront mesurées et les résultats de la fatigue seront analysés.

« MAADI Group nous fournit une structure Make-A-Bridgemc sans soudure en aluminium pour cette étude sur la capacité portante, car, contrairement aux ponts soudés, il est facile de modifier et d’ajuster la longueur du pont », a dit le professeur Walbridge. « Nous modifierons la travée, le poids du tablier, les conditions limites et les caractéristiques de charge dans le but de réunir des données dans des conditions dynamiques. Les essais en laboratoire comprendront des mesures de contraintes simulant le passage d’un ou plusieurs piétons marchant, courant ou sautant. Les forces d’accélération longitudinales, verticales et latérales sur les appuis seront mesurées et utilisées pour élaborer et valider des modèles analytiques. Les données recueillies lors des essais sur les charges aideront des ingénieurs à concevoir des solutions optimales d’atténuation des vibrations ainsi que des ponts piétonniers en aluminium à plus longue travée. »

Le professeur Walbridge est membre du comité technique du chapitre 17 du Code canadien sur le calcul des ponts routiers, intitulé « Ouvrages en aluminium ». Il dirige une recherche sur l’évaluation de la fatigue et du renforcement de structures métalliques. Le professeur Narasimhan a quant à lui dirigé une recherche expérimentale et analytique sur le comportement aux vibrations de structures post-transformées avec des systèmes amortisseurs passif et actif, qui visait à comprendre le comportement de structures linéaires, de structures non linéaires et d’appareils de commande ainsi que le traitement des données de mesures de structures soumises à des vibrations afin d’évaluer leur état. L’étude est commanditée par l’Association de l’aluminium du Canada (AAC) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Alexandre de la Chevrotière, le président de MAADI Group, a dit : « Cette étude permettra à des ingénieurs civils de concevoir des passerelles qui résisteront davantage aux charges de foule et aux contraintes que suppose une forte utilisation piétonnière. Le système modulaire Make-A-Bridgemc permet le retrait de sections du pont, qui peut rapidement être monté et démonté pour réaliser des essais et des évaluations sur différentes travées et géométries d’une seule structure. Nous sommes ravis d’être la ressource de référence des essais de cette étude. »

Comme le précise la norme AASHTO sur les spécifications de conception de ponts piétonniers, plusieurs analyses de ponts problématiques ont souligné le potentiel d’une réaction considérable due à l’action dynamique que provoque une personne en marchant ou courant. Cet élément est pris en compte dans d’autres codes de conception, comme dans le code des ponts de l’Ontario. Les recherches qui examinent ce phénomène ont permis d’en venir à la conclusion que, outre la rigidité, l’amortissement et la masse sont des facteurs clés à prendre en considération dans la réaction dynamique d’un pont piétonnier pour garantir une conception acceptable.

Les ingénieurs de MAADI Group mettent l’accent sur les avantages structuraux et économiques de la conception de pont utilisant des éléments en aluminium coulé et extrudé, créant des ponts et des structures marines solides, durables qui ne nécessitent aucun entretien tout au long de leur cycle de vie. Pour de plus amples renseignements sur les ponts piétonniers et les autres conceptions structurales en aluminium de MAADI Group, visitez les sites Web www.maadigroup.com et www.makeabridge.com.

<Retour